beaucoup d’entre vous ne pensent qu’à faire des photos bien exposées en réglant soit l’un soit l’autre

mais ils ont des fonctionnalités bien définies…


Le diaphragme

  • A quoi cela ressemble ? Ce sont des lamelles qui se ferment plus ou moins. Plus le chiffre est élevé, plus le diaphragme est fermé et évidemment plus il assombrit la photo, ce qui nécessite un temps de pose (vitesse) plus long.

  • A quoi ça sert ? C’est ce qu’on appelle la profondeur de champ. Plus le diaphragme sera fermé, plus le plan de netteté sera agrandi. En clair, plus vous le fermerez moins il y aura de chance que votre photo soit floue. Sauf que cela implique une longue vitesse, donc lisez bien jusqu’au bout…

  • Comment s’en servir ? Le plus intéressant est d’ouvrir le dia afin de faire ressortir une partie de la photo nette vs floue. Pour les portraits, c’est très efficace, cela détache le visage du décor. Pour les objets, vous pouvez faire un focus sur un élément. Voir les deux exemples ci-dessous.

 
photo-1496671431883-c102df9ae8f9.jpeg
IMG_0104.jpg

Recommandation : Il faut savoir que plus le dia est ouvert plus votre photo sera “piquée”, mieux définie. Il faut donc éviter de trop le fermé, n’allez pas plus loin que le numéro 11...

La vitesse

  • Comment ça marche ? C’est le temps que la lumière “s’imprimera” sur le capteur. Elle est exprimée en fraction de seconde. Donc vous avez compris plus le dia est fermé, plus vous aurez besoin d’une longue vitesse pour que votre photo soit bien exposée…

  • A quoi ça sert ? On peut obtenir un tout autre type de flou en posant longtemps. Ce qui bouge à cause du vent, par exemple, deviendra flou et le solide restera net. Cela s’appelle un flou de bougé.

  • Comment s’en servir ? Cette technique nécessite un pied, sinon, l’ensemble serait flou. Cela donne des résultats sympas avec de l’eau ou sur une route dans la pénombre, seul les phares seront visibles en traînée. Dans l’exemple suivant, la pose a été d’environ 10 secondes, tout ce que le vent a bougé est flou comme la mer. Seuls les éléments immobiles restent nets.

 
shutter.jpeg
 

  • Recommandation : Comme le temps de pose sera long, vous aurez, en plein jour, trop de lumière. Il vous faudra acquérir un filtre neutre à placer sur l’objectif. Choisissez-en un qui réduit de 4 à 5 unités de dia.

  • Attention : La vitesse en dessous de laquelle il ne faut pas descendre, pour éviter que votre photo soit floue, varie en fonction de la focale de votre objectif (exprimé en mm). Pour un 50 mm, ne pas descendre en-dessous de 1/60 de seconde, un 80mm, 1/125, un télé de 135mm ce sera 1/250 etc.. Bien sûr, si vous avez un pied, il n’y a pas de souci, la limite est le bougé des éléments sur la photo. Par exemple, si vous prenez une personne en train de plonger, il sera flou si vous posez longtemps puisqu’elle va bouger.

Le couple dia/vitesse

  • La chose essentielle à retenir : A chaque changement de l’un ou de l’autre, vous doublez ou diminuez de moitié l’apport de lumière sur le capteur. Afin d’avoir la même exposition il faut, par exemple, doubler la vitesse si vous fermez le dia d’une division entière. Je dis entière, car nombre d’appareil divise les dias en ⅓ ou ½, Les chiffres des dia sont : 2 - 2,8 - 4 - 5,6 - 8 - 11 - 16 - 22. Par exemple, vous prenez une photo au dia 8 et vitesse 1/125, vous décidez de passer à 5,6, pour avoir la même exposition, il faudra mettre votre vitesse à…. ? … 1/250, car vous aurez besoin de 2 fois moins de lumière. Rassurez vous il y a...

  • ...Les automatismes : Dans leurs cas, vous décidez de donner la priorité au diaphragme ou à la vitesse. L'appareil se chargera de régler l’autre en conséquence. Ne surtout pas régler tout en automatique (fonction “p”) cela empêcherait tout action sur ce que j’ai pris la peine de vous expliquer !

Les iso

  • Le 3ème lascar. Comme les 2 autres, il double ou diminue de moitié la quantité de lumière nécessaire à l'exposition de l’image. Plus vous allez vers des valeurs élevées, moins vous aurez besoin de lumière. Ne pas en abuser, car plus vous forcez, moins votre photo sera “nette” cela s’appelle le bruit. Vous savez ces moches pixels qui apparaissent dans les couleurs foncées. Il n’y a pas vraiment de règles, tout dépendra de la qualité de votre appareil photo.

Alors une chose doit être bien comprise, si vous  voulez faire de belles images, évitez les automatismes et faites des tests…

A viiite !